Danae et la pluie d’or

Danae, hommage à Gustav Klimt

Première « grosse » illustration de 2016 ! Heureusement qu’il y a les vacances scolaires, ça aide. C’est aussi une autre « première fois » pour moi puisque aujourd’hui je vous présente une version personnelle d’un tableau du grand (Que dis-je grand ? Gigantesque ! Époustouflant !) Gustav Klimt. Je n’avais jamais osé m’aventurer dans le « fanart » d’œuvres déjà parfaites en soit. Honnêtement je pense que c’est plutôt casse-gueule. Un peu comme quand un chanteur massacre un grand classique musical parce qu’il n’aura jamais le même niveau que l’interprète original… M’enfin apparemment c’est à la mode ces temps-ci alors je ne serai pas la seule à me ridiculiser ^^ !

Plus sérieusement, je suis une inconditionnelle du travail de Klimt depuis mes 7 ou 8 ans (merci ma marraine la fée). Ces derniers temps je cherchais une affiche à mettre dans ma chambre et j’ai eu un coup de coeur pour « Danae », une huile sur toile magnifique qui réunit tout ce que j’aime dans l’art : le symbolisme, l’art nouveau, la mythologie, l’abondance de détails et de couleurs, la féminité et j’en passe…

Danae - Gustav Klimt

Regardez comme elle est belle (^o^)

Et comme je n’ai pour le moment RIEN qui soit de moi dans l’appartement, je me suis dit que c’était un peu l’occasion de m’essayer à la réinterprétation d’oeuvre d’art. Je parle bien de réinterprétation et non de « copie ». Le but n’était pas de « faire du Klimt » mais de travailler à la réappropriation du tableau dans mon univers et mon style graphique. Ceux qui me connaissent un peu savent ce que je pense de la copie « pour la copie » et ma démarche est bien loin de celle d’une imitation de base (auquel cas d’ailleurs elle serait totalement ratée je pense xD). J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler sur cette oeuvre, à la décortiquer pour mieux la comprendre. La Danae de Klimt est vraiment superbe, calme, presque innocente. Pour ma part j’ai voulu lui donner un côté plus mutin et alerte, bien consciente du moment présent.

Danae et la pluie d'or - Sahyuri d'après Klimt

Le mythe de Danae

Bon mais au juste, qu’est-il en train de lui arriver à Danae ? La malheureuse jeune fille a été enfermée dans une tour par son paternel qui avait appris d’un oracle qu’il serait tué de la main de son petit-fils. Quoi de plus simple pour éviter la naissance du rejeton maudit que de cloîtrer la demoiselle loin des hommes ? Manque de pot, quand on ferme la porte au destin il passe toujours par la fenêtre. Ainsi, Zeus, amateur invétéré de belles donzelles, ne se vit pas freiner par une géolocalisation aussi peu propice aux galipettes. Il se transforma en pluie d’or et rejoignit depuis les cieux la prison de Danae. De leur union (oui on peut s’unir avec une pluie d’or quand on est une héroïne de la mythologie grecque), naquit Persée (celui-là même qui tuera Méduse). Fin de la minute culturelle.

Notez quand même que ce n’est pas idiot de mettre ce tableau dans une chambre en fin de compte. Huhu.

Bonus

Quelques photos postées sur Instagram et qui montrent les étapes de la création du tableau pour ceux que ça pourrait intéresser…

WIP 1 - Danae - Klimt/SahyuriWIP 2 - Danae - Klimt/SahyuriWIP 3 - Danae - Klimt/Sahyuri

Rendez-vous sur Hellocoton !
Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Sahyuri

Illustratrice et graphiste freelance depuis 2012.

4 réponses à Danae et la pluie d’or

  1. Manon dit :

    L’original est superbe, et j’aime énormément ton interprétation ! :D Je trouve que tu te l’ai bien ré-approprié, le résultat est magnifique. Et les couleurs, j’adore <3

  2. Kerlhau dit :

    J’adore Klimt aussi ! Et alors ton « fanart » PFOUAAAAAA ! On s’en prend plein les yeux !
    La palette de couleur plus claires et chatoyante rappelle bien ton univers, et je trouve que ouai, ton style s’accorde très bien avec ce genre de tableau !

    Bravo ♥

  3. simon les corps beaux dit :

    elle est très belle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *